Les langues régionales ont du mal à résister à l'hégémonie du français
actu
  • ... Voir le pseudo

    14/02/2020

    Les langues régionales sont les grandes oubliées du Bac nouvelle formule. La formule choc est du sénateur (apparenté socialiste) de Martinique Maurice Antiste. Il a vivement interpellé le ministre de l'Éducation nationale à propos des conséquences de la réforme du lycée sur l'enseignement des langues régionales.

    Le parlementaire reprend à son compte les préoccupations des enseignants spécialisés. Désormais, le coefficient attribué à l'option langue régionale atteindra à peine 1% de la note finale au Bac, dit-il. L'option ne présente plus grand intérêt pour le lycéen qui pouvait espérer une mention ou une augmentation de sa moyenne s'il suivait les cours dédiés. Dans toute la France, 92 000 élèves sont inscrits en classes de langue régionale : alsacien, basque, breton, catalan corse, occitan, langues kanak, tahitien, créole. Le ministre, Jean-Michel Blanquer, déclare que les langues régionales sont encouragées à l'école. Elles sont parlées plus souvent à l'école que dans les familles, selon lui, alors qu'il y a quelques années, elles étaient plus souvent parlées dans les familles qu'à l'école.

    https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/langues-regionales-ont-du-mal-resister-hegemonie-du-francais-797697.html

  • ... Voir le pseudo

    14/02/2020

    Les langues régionales sont prises dans la double mâchoire du jacobinisme et du cosmopolitisme, elles n'ont aucune chance de survivre malheureusement. À mon lycée, nous n'avions même pas d'option pour l'enseignement du patois régional...

  • ... Voir le pseudo

    14/02/2020

    Le Français doit être privilégié :ok:
    Mais que les régionaliste se rassurent, le Français disparaîtra à son tour pour l'Anglais

  • ... Voir le pseudo

    14/02/2020

    Déjà si tu commences à parler de "patois", on n'est pas rendu...
    Tu es d'où ?

  • ... Voir le pseudo

    14/02/2020

    De même, on pouvait bien demander à prendre une langue régionale au bac en option, mais après pour trouver un lycée qui l'enseigne...

    C'est un peu le cas pour de nombreux pays plurilingues hélas

  • ... Voir le pseudo

    14/02/2020

    L'école fait partie des trucs qui ont marginalisé le patois (parler patois à l'école en 1900=puni), ce n'est pas à elle de le sauver

  • ... Voir le pseudo

    14/02/2020

    Apprendre un langue regionale c'est toujours moins pratique que de prendre une langue vivante genre espagnol en même temps ...

  • ... Voir le pseudo

    14/02/2020

    En vérité le rapport entre école républicaine et langues régionales est plus complexe que ce que l'on pense souvent: http://www.theses.fr/1994PA010511

  • ... Voir le pseudo

    14/02/2020

    S'agit de mesurer ce que l'on entend par "pratique". Chaque génération de collégien a droit à son speech sur le fait que l'allemand est utile pour bosser en Europe, l'espagnol plus adapté pour des carrières internationales, tournées vers l'Amérique latine, etc., alors que dans la réalité l'immense majorité de cette génération se retrouve dix ans plus tard à faire des tafs moisis ou semi-moisis sans la moindre internationale, ni le moindre besoin d'utiliser ces langues.

    Peut-être vaudrait-il mieux les orienter tous par défaut vers la langue de leur terroir, qu'au moins ils continueront à fréquenter pour la plupart jusqu'à leur mort ?

  • ... Voir le pseudo

    14/02/2020

    On arrive déjà pas à préserver la culture française alors imaginez les cultures régional...
    C'est tellement devenu une honte d'être un autochtone de france aujourd'hui, les serpillères du monde entier.

  • ... Voir le pseudo

    14/02/2020

    C'est sur ça qu'on devrait se concentrer, au lieu de ça les politicards ouvrent leurs culs pour apprendre l'arabe et gagner des voix.

  • ... Voir le pseudo

    14/02/2020

    Je suis également d'avis de renforcer l'enseignement du français (:hap:), puis de faire monter le niveau abyssale d'anglais ...
    Je travail dans un bureau avec uniquement des gens qui on BAC+5 et le niveau d'anglais bordel :rire: :peur:.
    J'ai grandi en Alsace, même l'alsacien n'est plus vraiment parlée et la demande (ou celle que j'ai perçue) est faible. On pousse à l'Allemand alors que ce n'est pas utile. J'ai travaillé dans des boite allemandes en France, en Alsace proche de la frontière, dans des boites en Allemagne, puis en Suisse, uniquement porté par l'anglais (car les allemands ne parlent pas français).

    Qu'on s'occupe déjà du français et de l'anglais avant de penser à des fantaisie.

  • ... Voir le pseudo

    14/02/2020

    Au contraire, le fait d'apprendre des langues étrangères facilite l'acquisition d'autres langages. Je l'ai bien vu avec mes cousins qui ont été dans des écoles Diwan en breton, écoles qui ont de meilleures résultats que les écoles classiques dans les langues étrangères. Ils se débrouillent d'ailleurs très bien en anglais et en allemand.

    Et justement, le faible niveau d'anglais en France est en bonne parti lié au monolinguisme jacobin. Sans compter que le français moderne, au contrairement des langues d'oil tel que l'orléanais, le tourangeau ou l'angevin ont il est issu est phonétiquement assez "plat" (un peu comme l'hébreux moderne), ce qui n'aide pas forcément pour les langues étrangères.

  • ... Voir le pseudo

    15/02/2020

    En plus de ça l'anglais suffit dans la grande majorité des cas pour les échanges internationaux. La maîtrise de l'allemand ou de l'espagnol c'est surtout pour quelqu'un qui veut s'expatrier.

  • ... Voir le pseudo

    15/02/2020

    Franche-Comté.

  • ... Voir le pseudo

    15/02/2020

    Au contraire, le gros problème est qu'on apprend pas assez l'arabe dans l'école publique (très grande langue de culture par ailleurs), mais qu'on le laisse souvent aux religieux.

  • ... Voir le pseudo

    15/02/2020

    C'est un terme souvent employé par les locuteurs des langues d'oïl eux mêmes. Le nom "gallo" par exemple vient de la Bretagne bretonnante, les locuteurs de cette langue, eux, l'ont toujours appelé "patois".

Répondre