États-Unis. L'élimination préventive défendue par les proches de Trump
actu
  • ... Voir le pseudo

    16/01/2020

    L'assassinat est-il devenu une nouvelle arme dans l'arsenal dissuasif américain ? C'est ce que défend Mike Pompeo, le chef de la diplomatie américaine.

    Mike Pompeo, l'homme qui murmure à l'oreille de Donald Trump, n'a jamais caché qu'il se félicitait de l'élimination brutale du général iranien Qassem Soleimani. Mais les raisons données par le chef de la diplomatie américaine ont varié en quelques jours. Pompeo a d'abord légitimé la frappe par l'imminence d'actions iraniennes mettant en péril des dizaines, voire des centaines de vie américaines.

    Lundi, à l'Institut Hoover de l'université de Standford, Mike Pompeo a déclaré que l'assassinat du général Soleimani intervenait dans le cadre d'une nouvelle stratégie globale de dissuasion. Le titre de son intervention était éloquent : « Le retour de la dissuasion : le cas iranien ». Il y assurait que le choix du dialogue et de la négociation des administrations précédentes, républicaines et démocrates, avait encouragé les activités malveillantes de Téhéran. Il a défendu la nouvelle stratégie visant à établir une réelle dissuasion contre l'Iran.

    https://www.ouest-france.fr/monde/etats-unis/etats-unis-l-elimination-preventive-defendue-par-les-proches-de-trump-6689786

Répondre