Être gigolo à Téhéran
actu
  • ... Voir le pseudo

    09/07/2019

    La demande d'escorts masculins apparaît à Téhéran. Pour les jeunes Iraniens, travailler comme gigolo promet une richesse matérielle inespérée, mais expose à des risques sanitaires importants. L'un d'eux témoigne de son parcours.

    Il est grand, bras massifs, abdominaux en béton, peau bronzée, yeux verts et cheveux lisses. Lorsqu'il regarde vers vous et sourit, il ressemble à un mannequin de magazines de mode. Armin est maître-nageur dans une piscine [des quartiers riches] du nord de Téhéran. Sa famille pense que tous ses revenus viennent de là. À tort. “Je suis call boy [gigolo]”, explique-t-il une fois qu'il a accepté de se confier. “Call boy” est un terme anglais utilisé pour les hommes qui acceptent de l'argent en contrepartie de rapports sexuels.

    “La prostitution chez les hommes en Iran est en pleine expansion, surtout dans les grandes villes, explique un sociologue iranien vivant à Téhéran. Ce phénomène a fait son entrée dans le mode de vie des classes supérieures de la société ces dernières années.”

    https://www.courrierinternational.com/article/temoignage-etre-gigolo-teheran

  • ... Voir le pseudo

    09/07/2019

    Article original complet en persan:
    https://iranwire.com/fa/features/31854

  • ... Voir le pseudo

    09/07/2019

    Dis donc qu'est ce qu'on en apprend sur l'iran décidément :sarcastic:

Répondre