La société syrienne et la laïcité
actu

... Voir le pseudo

17/05/2019

Avant la guerre, la société syrienne était organisée de manière laïque pour permettre la mixité des très nombreuses communautés religieuses qui la composent. Tous les Syriens ont souffert des atrocités commises par les jihadistes (dont les Européens rejettent aujourd'hui la responsabilité sur la République arabe syrienne). Beaucoup d'entre eux se sont alors tournés vers Dieu. La pratique religieuse est passée d'environ 20 % à 80 %. La communauté chrétienne fidèle à Rome a largement émigré, tandis que les orthodoxes sont restés. Les musulmans sunnites sont désormais beaucoup plus majoritaires. Paradoxalement, certains de leurs imams, oubliant la rhétorique de Daesh et la résistance du pays, désignent aujourd'hui les laïcs comme des ennemis.

https://www.voltairenet.org/article206490.html

... Voir le pseudo

17/05/2019

"Le projet syrien, tel que l'a décrit Hassan Turkmani, va plus loin encore. Il ne s'agit pas simplement de tolérer que d'autres, qui croient au même Dieu que nous, le célèbrent d'une manière différente de la nôtre. Il s'agit de prier avec eux. Ainsi, chaque jour depuis des siècles, la tête de Jean Le Baptiste est vénérée à la grande mosquée des Omeyyades à la fois par des juifs, des chrétiens et des musulmans. C'est la seule mosquée où des musulmans ont prié avec un pape, Jean-Paul II, autour de reliques communes."

Répondre

loading...

À suivre