Le pape François est-il devenu le Vicaire de la gauche immigrationniste
actu

... Voir le pseudo

12/05/2019

Le dimanche 2 mai, le pape François était en voyage officiel en Bulgarie, un pays ex-communiste d'Europe orientale, majoritairement chrétien-orthodoxe et connu pour sa politique très ferme sur la question des “ migrants ”, notamment clandestins. Comme à son habitude, le Saint-Père - dont l'accueil par l'Église orthodoxe nationale (pro-russe et anti-œcuménique) a été minimal, sinon glacial – n'a pas pu s'empêcher de donner des leçons de morales à ses hôtes. Des leçons de morale (données aux nations chrétiennes-occidentales mais jamais aux pays musulmans) qui n'ont rien à voir avec la sagesse des Pères de l'Église communs aux Catholiques et aux Orthodoxes, mais qui sont éminemment politiques, plus précisément humanitaro-immigrationnistes et anti-nationalistes. Alexandre del Valle revient sur les positions islamophiles et immigrationnistes de cet étrange Pape : “tolérant” avec les ennemis de la civilisation européenne-chrétienne, mais intransigeant avec les “populistes”… Un Pape qui plait aux lobbies et ONG pro-Migrants-clandestins, aux médias bien-pensants, à la gauche tiersmondiste, mais qui vide les églises catholiques et qui s'est mis à dos une partie de ses fidèles qui refusent de voir leur foi instrumentalisée par une idéologie cosmopolitiquement correcte.

Dans un discours devant des membres de l'Académie pontificale des sciences sociales visant à mettre en garde contre « la montée des nationalismes et des populismes », François a affirmé que « l'État national ne peut plus être considéré comme une « île » isolée du contexte qui l'entoure, comme un absolu » , s'inquiétant comme d'habitude des « courants agressifs envers les étrangers ». En pleine pré-campagne européenne, le Pontife argentin - qui ne cesse de dénoncer les populistes anti-Islamistes et anti-immigrationnistes (mais jamais les extrémistes islamistes et d'extrême-gauche marxistes), a appelé l'Europe « à ne pas perdre la conscience des bénéfices apportés » par l'Union européenne, une « Europe des ponts » qui accueille les étrangers, opposée à l'Europe des « murs ». D'où l'incontournable visite du Pape auprès d'un camp de migrants en Bulgarie.

https://www.valeursactuelles.com/monde/le-pape-francois-est-il-devenu-le-vicaire-de-la-gauche-immigrationniste-et-de-lislamisme-conquerant-106658

Répondre