Pétrole contaminé : une «fraude» coûteuse pour l'industrie russe
actu

... Voir le pseudo

11/05/2019

C'est une affaire qui pourrait coûter très cher à l'industrie pétrolière en Russie : la contamination de l'oléoduc « Droujba » (Amitié, en russe), qui permet à la Russie de vendre une partie de son brut à l'Allemagne et à plusieurs pays d'Europe de l'Est. Une « fraude » perpétrée par des fournisseurs russes de la région de Samara serait à l'origine de l'incident.

Tout commence à la mi-avril. La Biélorussie affirme que le pétrole acheminé par la Russie est contaminé par des produits chlorés. Ces produits sont utilisés lors de l'extraction du brut, mais ils doivent ensuite impérativement être retirés, faute de quoi ils risquent d'endommager toute la chaîne de transport et de transformation. Dans les jours qui suivent, un vent de panique souffle parmi les acheteurs de ce pétrole frelaté – qui annulent leurs commandes, les uns après les autres. La Biélorussie décide de ne plus accepter le pétrole transitant par l'oléoduc contaminé, bientôt suivi par d'autres pays : l'Ukraine, la Pologne et la République tchèque. Selon la Biélorusse, ce sont cinq millions de tonnes de pétrole qui ont été contaminées pour une valeur estimée par l'agence Reuters à plus de deux milliards de dollars.

http://www.rfi.fr/emission/20190508-petrole-contamine-une-fraude-couteuse-industrie-russe
Répondre