Des adolescentes organisent une grève scolaire pour protester contre les garçons
actu

... Voir le pseudo

mardi à 03:17

dans leur salle de bain qui prétendent être des "filles"

15 avril 2019 (LifeSiteNews) - La réaction contre l'assaut incessant des militants transgenres contre presque toutes les institutions civilisationnelles semble s'intensifier lentement à mesure que les hommes et les femmes ordinaires prennent conscience des implications du programme transgenre et de l'abolition du genre. Au Royaume-Uni, des parents musulmans ont retiré des centaines d'enfants de l'école, ce qui a forcé la fermeture des programmes LGBT récemment mis en œuvre. Et comme je l'ai signalé en février dernier, les élèves reculent, signant des pétitions demandant le retour de leurs toilettes ségréguées selon le sexe et même en poursuivant leurs écoles secondaires afin de récupérer leur droit à la vie privée.

La semaine dernière, le débat a repris à Council Bluffs, dans l'Iowa. Deux groupes d'élèves ont organisé une grève à l'école secondaire Abraham Lincoln High School pour protester contre l'intimité de la salle de bains, la protestation ayant été déclenchée par une jeune fille qui a déclaré qu'un homme biologique avait violé sa vie privée en s'identifiant récemment comme une fille en utilisant les toilettes féminines. Elle a été rejointe par une vingtaine d'autres lycéennes qui ont quitté l'école à 10h30 et ont commencé à "chanter pour l'intimité dans les toilettes, disant qu'elles ne veulent pas que les garçons qui deviennent des filles soient dans les toilettes avec elles".

https://www.lifesitenews.com/blogs/teen-girls-stage-school-walkout-to-protest-boys-in-their-bathroom

... Voir le pseudo

mardi à 03:32

Va falloir leur donner des leçons d'ouverture d'esprit.

... Voir le pseudo

mardi à 07:05

Ayaaaaaa un bon retour à la réalité fait toujours du bien

... Voir le pseudo

mardi à 08:19

Manque de confiance en soi, ça se travaille.

... Voir le pseudo

mardi à 08:22

Et oui c'est le seul avantage de l'hystérie de notre époque : ça va tellement loin dans le n'importe quoi que ça finit par réveiller les gens.

... Voir le pseudo

mardi à 08:28

La transidentité n'est pas propre à notre époque et là l'hystérie elle vient de ces élèves et semble au contraire les endormir davantage dans leurs pulsions et leur égoïsme.

... Voir le pseudo

mardi à 09:07

La dysphorie de genre n'est pas propre à notre époque en effet. Ce qui l'est, par contre, c'est la cruauté de ne pas aider les gens qui en souffrent en traitant leur condition.
Au lieu de ça, on les conforte dans leurs problèmes en leur disant que c'est à la société toute entière de s'adapter à eux.
Ceci est catastrophique pour les personnes concernées.

Quant à ces élèves elles ont une réaction très saine et tout à fait normale. Elles ne veulent tout simplement pas de garçons dans les toilettes des filles.

... Voir le pseudo

mardi à 09:16

Ayyya la réalité qui balaye le politiquement correct :rire:

... Voir le pseudo

mardi à 09:26

Bien joué les filles courage à vous !

... Voir le pseudo

mardi à 09:42

C'est une maladie si l'on veut que c'en soit une. On n'est pas obligé de le vouloir. Ces garçons qui se prétendent filles ou l'inverse ne dérangent personne, ils ne t'empechent pas de vivre de manger de respirer, rassure toi tu pourras toujours apprendre, travailler, gagner t'epanouir, et eux aussi si l'on cesse de les embêter. Ça ne peut pas être une maladie puisque ce n'est pas vraiment handicapant en soi, en tout cas pas plus qu'être une mauviette de male beta comme on en voit par paquets de 10 devant les lycées, ce qui leur cause du tort, c'est la bêtise de ceux qui adorent s'outrer avec passion. Les trans peuvent tout à fait être ignorés, ces filles ne sont pas obligées de faire attention à ce garçon, elles sont juste timides, et ça se travaille. Et c'est pareil de leur côté, ils sont pas obligés de forcer, pour moi c'est fondamentalement le même problème des deux côtés.

... Voir le pseudo

mardi à 09:44

J'allais cracher sur ces femmes au vu du titre, mais après lecture, elles ont tout mon soutiens.
Les féministes et gauchistes qui se prennent un retour de réalité dans la gueule... :(

... Voir le pseudo

mardi à 09:50

Ton homélie est fausse dès le début. Ces gens causent du tort à tout le monde, ils ne se contentent pas de vivre dans leur coin.

... Voir le pseudo

mardi à 09:58

This, l'article en est la preuve

... Voir le pseudo

mardi à 10:34

:rire:

ce qui devait arriver arriva :ok:

... Voir le pseudo

mardi à 12:28

Surtout qu'il est très facile pour les pervers qui aiment regarder de s'identifier temporairement "fille" pour aller mater dans les toilettes des filles.

... Voir le pseudo

mardi à 13:47

Aty :d) je comprend pas cette logique, t'as bien des pays comme la Finlande où les saunas sont mixtes. Pourtant ça en fait pas des repères à pervers.

Le pervers a pas attendu l'avènement des toilettes mixtes pour se gêner :noel:

... Voir le pseudo

mardi à 14:15

Mis à part que tu fais le CHOIX d'aller dans les saunas mixtes (pareil pour les bains traditionnels japonais).
Ici ce sont des lieux non-mixtes "envahis" par l'autre sexe (car tous ceux qui y vont ne sont pas des vrais transgenres, comme je le disais y'a des "profiteurs").

... Voir le pseudo

mardi à 15:07

La folie communautariste Made in USA continue d'empoisonner le débat républicain.
Je prédis une génération de garçons encore plus violents et virilistes.

... Voir le pseudo

mardi à 16:05

Tu racontes vraiment n'importe quoi. Selon ta logique, on fait quoi pour les schizophrènes ? On leur dit "oui oui tu as raison Philippe le Bel te parle à travers Netflix" ? Et les personnalités multiples ? On leur dit bonjour messieurs-dames, on leur réserve une table de 4 ou 5 pour eux seuls et on fait comme s'ils étaient plusieurs ? Après tout pourquoi pas, ça aussi ça ne change pas ma vie !

Ces gens croient quelque chose qui n'existe pas. Si demain un membre de ta famille croit dur comme fer qu'il vient de la planète Venus et que normalement il a un 3e bras, tu ne vas pas lui en faire greffer un et te comporter comme s'il venait réellement de Venus, ou alors c'est de la cruauté.
Non, tu vas l'aider à se faire soigner et à surmonter cette difficulté avec un traitement adéquat.
Quand un homme croit dur comme fer qu'il est une femme, c'est pareil, il croit à quelque chose qui n'est pas la réalité, point barre.

Nier un problème en prétendant que ça n'en est pas un ne fait pas disparaître le problème.

... Voir le pseudo

mardi à 16:11

Je dois être moi-même malade, mais je trouve le débat sociétal complètement cramé.
Et je suis de gauche, et je pense être progressiste.

Mais je ne vois là rien qui soit "progressiste".
C'est du communautarisme extrémiste, du transhumanisme, faut pas confondre :non:

Répondre