Les deux mises en examen de Tariq Ramadan maintenues par la justice
actu

... Voir le pseudo

14/03/2019

L'islamologue suisse reconnaît avoir eu des relations sexuelles avec deux de ses plaignantes, mais il nie les avoir violées.

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris a refusé ce jeudi de lever les mises en examen de Tariq Ramadan pour deux viols, qu'il conteste. L'islamologue suisse de 56 ans, qui plaide désormais des relations « consenties » après avoir nié pendant des mois tout rapport sexuel avec ses accusatrices, avait été mis en examen le 2 février 2018 pour deux viols, dont un sur personne vulnérable. Les faits remontent au 9 octobre 2009 à Lyon pour la victime présumée surnommée Christelle dans les médias, et au printemps 2012 à Paris pour l'ancienne salafiste devenue militante laïque, Henda Ayari.

Tariq Ramadan n'avait d'abord admis qu'un « jeu de séduction » à distance, reprochant à la justice française de donner du crédit aux témoignages de ces femmes qu'il traitait de « folles ». Mais la révélation en septembre de centaines de SMS explicites exhumés d'un vieux téléphone de Christelle avait contraint l'islamologue à changer de version, après neuf mois de détention provisoire. « Même dans les moments de fougue et de domination, un non c'était un non », s'était-il défendu lorsqu'il avait reconnu en octobre devant les juges d'instruction une relation consentie avec chacune de ses accusatrices.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/les-deux-mises-en-examen-de-tariq-ramadan-maintenues-par-la-justice-14-03-2019-8031687.php

... Voir le pseudo

14/03/2019

C'est balot çà quand même :hap:

Répondre