Ismaël Emelien annonce au « Point » sa démission
actu

Frontonnais

lundi à 20:30

« Mon départ correspond à une nouvelle étape de mon engagement. » Le très secret conseiller spécial d'Emmanuel Macron nous a confié les raisons de son départ.

Après la plume du président Sylvain Fort, c'est au tour d'Ismaël Emelien de quitter le navire élyséen. Sa démission, convenue avec Emmanuel Macron depuis la mi-novembre, sera effective fin mars-début avril au moment de la parution d'un livre. « Par éthique personnelle, je me suis astreint en tant que conseiller spécial du président à un silence absolu qui n'est pas compatible avec la parution d'un tel ouvrage, nous a confié Emelien, qui depuis son arrivée dans l'ancien bureau d'Emmanuel Macron, secrétaire général adjoint de l'Élysée, veille à se terrer dans l'ombre. Mon départ correspond à une nouvelle étape de mon engagement. Après Bercy, la campagne présidentielle puis l'Élysée, je veux retrouver la confrontation en première ligne. On est bien seul aujourd'hui à défendre le progressisme, on a besoin de relais dans la société et au-delà de nos frontières, et je pense que c'est dans cette position que je serai le plus utile. Je resterai à l'entière disposition du président et je continuerai à l'aider. Je poursuis le même combat, mais par d'autres chemins. »

Celui qu'Alexis Kohler a surnommé « le couteau suisse de la macronie » était déjà conseiller spécial d'Emmanuel Macron ministre de l'Économie avant de devenir cette silhouette qui accompagnait le candidat jusqu'à la scène pendant les meetings importants, lui susurrant les dernières recommandations au creux de l'oreille. Devenu le secret le mieux gardé de l'Élysée, l'invisible trentenaire a vu son nom surgir dans les articles sur Alexandre Benalla ces derniers mois, soupçonné par les enquêteurs d'être celui qui aurait réceptionné les fameux CD contenant les images des violences du 1er mai.

https://www.lepoint.fr/politique/exclusif-ismael-emelien-annonce-au-point-sa-demission-11-02-2019-2292608_20.php

JeanRobertLu

lundi à 20:44

Israël Emelien, c'est quoi son problème ?

Répondre