"Ligue du Lol" : licenciements et mises à pied
actu

... Voir le pseudo

11/02/2019

HARCÈLEMENT - Trois jours après les révélations de Libération sur la "Ligue du Lol", plusieurs mises à pied et procédures de licenciement de journalistes ont été décidées dans les rédactions concernées.

L'affaire de la "Ligue du Lol" aurait pu rester circonscrite à Twitter. Mais au lendemain des révélations de Libération sur le cyber harcèlement sexiste, raciste et homophobe impliquant plusieurs personnalités des médias et de la communication, le grand ménage a commencé dans les rédactions nationales.

https://www.lci.fr/medias/ligue-du-lol-vincent-glad-alexandre-hervaud-stephen-des-aulnois-licenciements-et-mises-a-pied-a-liberation-inrocks-2112628.html

... Voir le pseudo

11/02/2019

les donneurs de leçons :honte:

des forumeurs ont été condamné pour moins que ça

... Voir le pseudo

11/02/2019

Plutôt rapide.
Au moins ça coupera l'herbe sous le pieds de ceux qui se sont empressés de vouloir comparer avec Meklat et mettre d'emblée des privilèges.

Sinon effectivement quand ça vient de personnes qui passent leur temps à donner des leçons de morale de tolérance, probablement très prompt à s'indigner comme pour l'affaire récente de jv.com ... enfin bref :sarcastic:

... Voir le pseudo

11/02/2019

On peut les virer même si apparemment c'est prescrit :question:
Bravo à ce petit milieu qui a permis aussi de bien protéger ce p'tit monde :)

... Voir le pseudo

11/02/2019

La ligue du LOL nous c'est tous les jours ici :rire: :)

... Voir le pseudo

11/02/2019

Moué... Comment savoir s'il n'y a pas un fond d'hypocrisie dans tout ça? Tant que ça ne se sait pas, on est clément; mais dès qu'on risque le scandale on se sent tout de suite plus responsable.

... Voir le pseudo

11/02/2019

Bien évidemment que c'est ultra hypocrite.
Comment prendre au sérieux des personnes qui harcèlent sans scrupules, se liguent :(

On est plus du tout dans le troll. De ce que j'ai lu ça postait même des montage photo avec des teub et ça envoyait ça avec les "@" des personnes qui recevaient des insultes :pf:

Et à moins que j'ai mal compris certains fil twitter, certaines rédactions avaient été prévenues :(

... Voir le pseudo

11/02/2019

La différence entre ici et eux, c'est l'humour. Ici on sait que même les mecs qui abusent déconnent même s'il y a parfois des fonds de vérité dans ce qui est dit. Eux c'est juste de la méchanceté pure d'attardés couplé à une hypocrisie de fou.

... Voir le pseudo

11/02/2019

Ça n'a surtout aucun impact sur notre vie réelle. Se faire insulter de connard xénophobe par Naruto64 ou de cuck gauchiste par Martel732 sur JVC, ça nous fait une belle jambe :o))

En aucun cas ça ne nuit à notre carrière professionnelle ou à notre vie sociale.

Mais c'est plaisant de voir l'hypocrisie des plus gros donneurs de leçons bossant chez Slate, les Inrocks ou Libé, éclater au grand jour de cette façon. Mais je ne suis pas naïf non plus, parmi la ligue des féministes qui les dénonce, il y en a beaucoup qui ne valent pas mieux. Elles passent leur temps à dénoncer le cyber-harcèlement mais sont les premières à traquer pendant des mois les comptes/auteurs problématiques, ceux faisant de l'humour oppressif, les caricaturistes de droite, etc pour les censurer.

... Voir le pseudo

11/02/2019

Les gens ici sont sérieux généralement. Ils tournent ça de manière humoristique parfois parce qu'ils n'assument pas ou qu'ils craignent le 410 mais ils pensent totalement dans le fond.

... Voir le pseudo

11/02/2019

Sauf que je me demande en quoi ça regarde de trop les rédactions, après je connais pas ce groupe je crois qu'il faut être là dedans pour connaitre. On est dans un épisode de black mirror ? Les loueurs de voiture vont les blacklister ?

... Voir le pseudo

11/02/2019

J'imagine qu'ils ne doivent plus être très... "lol" à présent.

... Voir le pseudo

11/02/2019

J'ajoute en plus pour avoir lu ailleurs qu'apparemment les plaignantes n'ont pas l'ombre d'un screenshot arguant du fait qu'ils ont nettoyé, genre tu sais pas faire un imprim écran ?

... Voir le pseudo

11/02/2019

J'aime bien, face aux terroristes on ne doit pas céder à la haine.
Pour les meurtriers, pas de peine de mort pour ne pas devenir comme eux.

Par contre pour le harcèlement sur Twitter, pas de pb, on peut les harceler en retour, jeter les noms en pature sur Twitter, faire perdre le boulot.

Les justicier de la bonne pensée :cool:

... Voir le pseudo

11/02/2019

1. Le nombre de tweet de certains a diminué de plusieurs dizaines ces dernières heures.
2. De toute façon il ne nient rien, donc à partir de là...

... Voir le pseudo

11/02/2019

j ai lu des témoignages de femmes

quel beau metier Journaliste dis donc ! wooouh
et des mecs de gauche quasi ! les donneurs de lecons !

... Voir le pseudo

11/02/2019

C'est pas simplement des vannes entre dude dans un groupe fermés. Certaines femmes journalistes on eu leurs carrières ralenti,voir terminé. Elles sont été prise pour des c*nnes vu que certaines on côtoyés leurs harceleur sans le savoir.

... Voir le pseudo

11/02/2019

Si tu tweets à un journaliste "learn to code", tu finis au tribunal pour harcèlement :rire:

... Voir le pseudo

11/02/2019

Donc si on résume :

- Vice
- Brain
- Télérama
- Inrocks
- Libé
- Hufftington Post

:sarcastic:

... Voir le pseudo

11/02/2019

La bonne nouvelle, c'est que Huffpost et Slate ont viré la moitié de leurs journalistes expertes en études de genre et diversitude.

Rien de valeur n'a été licencié. Et quand elles demandaient ce qu'elles allaient devenir sur Tweeter, les bons gars pour leur rapeller : "learn to code" :rire:

Répondre

loading...

À suivre