Ces Françaises, hors délai, obligées d'avorter à l'étranger
actu

... Voir le pseudo

10/02/2019

Elles seraient 4 000 à 5 000, selon les années, à devoir se rendre dans un pays voisin pour avoir recours à l'avortement. Car s'il est légal en France depuis 1974 (merci Simone Veil !), le délai est parfois dépassé quand certaines femmes se rendent compte qu'elles sont enceintes. Test de grossesse fait trop tôt, cycle très irrégulier, poursuite des règles... quand on ne l'attend pas, qu'on ne la désire pas, la grossesse se fait parfois bien trop discrète. Et quand on est à quelques jours près, la fermeture de 130 centres pratiquant l'interruption volontaire de grossesse (IVG) en 10 ans, mais aussi la clause de conscience des médecins, ou les fermetures estivales, n'arrangent rien...

Si bien qu'une fois dépassé le délai légal, ces femmes doivent se tourner vers des pays à la législation plus libérale : jusqu'à 20 semaines de grossesse (ou 22 semaines d'aménorrhée, soit depuis la date des dernières règles) aux Pays-Bas, au Royaume-Uni ou en Espagne. Mais alors qu'elles sont prises en charge en France à 100 % par la sécurité sociale depuis 2016, ces IVG pratiquées à l'étranger sont facturées aux femmes de 800 à 1 200 € en moyenne, selon l'avancée de la grossesse. Et ce sans compter les frais de transport jusqu'à destination. Des sommes parfois impossibles à réunir pour les femmes dans les situations les plus précaires

Le Planning familial compte à la fois alerter sur le sort de ces femmes et sur la hausse progressive des tarifs pratiqués par les cliniques à l'étranger (la clinique hollandaise avec qui travaillait jusqu'ici le Planning ne leur fait plus de "tarifs préférentiels" depuis quelques mois). Mais aussi lancer une réflexion plus globale sur un possible allongement des délais en France, car "3 mois ça ne suffit pas", estime Lou, militante du Planning Familial 75.

Des difficultés financières et logistiques qui ont pour conséquence que des femmes préfèrent encore "se débrouiller par elles-mêmes", témoigne une sage-femme du centre du Planning Familial de l'Hôpital Bichat. Comprendre : des avortements clandestins continuent à être pratiqués en France, avec des méthodes très dangereuses, mettant directement en danger la vie des femmes.

https://www.grazia.fr/news-et-societe/societe/parcours-du-combattant-ces-francaises-hors-delai-obligees-d-avorter-a-l-etranger-908210

... Voir le pseudo

10/02/2019

Fallait être responsable et d'acheter des moyens de contraceptions avant.

... Voir le pseudo

10/02/2019

Il faut qu'elles arrêtent de se moquer du monde et assument leurs propres turpitudes.. . Même les enfants de 8ans ont déjà entendus parler de contraception...

... Voir le pseudo

10/02/2019

Après le délai légal le fœtus est pas un être humain selon la loi ?

... Voir le pseudo

10/02/2019

Si elles peuvent pourquoi s'en priver ?

... Voir le pseudo

10/02/2019

Seulement quand il s'identifie comme humain.

... Voir le pseudo

10/02/2019

Comment ça obligées ? Elles peuvent garder le bébé aussi plutôt que de le jeter à la poubelle... Fake news :ok:

... Voir le pseudo

10/02/2019

Zut, maintenant le foetus après la douzième semaine de grossesse n'est plus un être humain ? Il faudrait savoir.

... Voir le pseudo

10/02/2019

Mais non enfin, il faut légaliser l'avortement post-natal ! Liberté pour les femmes de choisir !

... Voir le pseudo

10/02/2019

"Obligées"

... Voir le pseudo

10/02/2019

Oui, liberté pour les femmes de choisir de prendre la vie ou non.

... Voir le pseudo

10/02/2019

Une association subventionnée par l'Etat qui aide à contourner la Loi française :)

... Voir le pseudo

10/02/2019

Et en 12 semaines, si elles ont des doutes, ça ne leur vient pas à l'esprit d'aller voir un gynéco?
D'ailleurs j'aimerais bien avoir l'avis de ces professionnels.
Je suis pour l'iVG, mais celles-là se foutent clairement de la gueule du monde.

... Voir le pseudo

10/02/2019

Allonger le délai ? la justification de "l'amas de cellule" et du fœtus "pas formé" va tomber à l'eau :hap:

... Voir le pseudo

10/02/2019

Il faut proposer des mutuelles en France qui couvrirait des frais à l'étranger au sein de l'UE :oui: .
Il faut encourager le travail au sein de l'UE si on ne veux pas revenir sur notre propre législation (qui finira par évoluer, mais bon, on a 10 ans de retard en moyenne sur pas mal de sujet :hap: )

... Voir le pseudo

10/02/2019

à enfermer dans des prisons ces mères indignes :malade:

... Voir le pseudo

10/02/2019

oui esperons que dans 10 ans l'extreme droite soit au pouvoir dans la majorité des pays de l'ue pour interdir l'avortement.

... Voir le pseudo

10/02/2019

Voilà où mène les interdictions de type moyen-âgeuse...

... Voir le pseudo

10/02/2019

parce que tuer un bébé c'est etre moyen ageux maintenant?

... Voir le pseudo

10/02/2019

:d) la limite de l'autorisation de l'avortement est basé sur le développement du système nerveux.

Répondre