« On est dans une dérive totalitaire », dénonce Thierry Mariani
actu

... Voir le pseudo

11/02/2019

De la loi anticasseurs aux propositions sur la lutte contre les fakes news, le candidat du Rassemblement national aux élections européennes a vivement critiqué les récentes orientations d'Emmanuel Macron.

Il « pèse ses mots ». Thierry Mariani n'y est pas allé par quatre chemins pour s'en prendre aux récentes propositions de l'exécutif. « On est quand même dans une dérive que je qualifie de totalitaire », s'est exprimé l'ancien député LR, dans la matinale de Public Sénat.

Investi en janvier par le Rassemblement national sur leur liste aux européennes, l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy s'est notamment inquiété de certains articles de la proposition de loi dite « anticasseurs », dénonçant la logique d' « arrestations préventives ». « Se défendre contre les casseurs oui, empêcher la liberté de manifestation ou la restreindre, ça m'inquiète ! »

https://www.publicsenat.fr/article/politique/on-est-dans-une-derive-totalitaire-denonce-thierry-mariani-137862

... Voir le pseudo

11/02/2019

Hormis Joker et LiliDuRhone, qui le nie ?

... Voir le pseudo

11/02/2019

On peut rajouter la surveillance des réseaux sociaux et des jeux vidéos multijoueurs à la dérive totalitaire

... Voir le pseudo

11/02/2019

https://www.facebook.com/100010859856042/posts/764773870561268/

Les RGs qui balancent des informations aux journaux de Drahi afin de descendre l'opposition.
Branco menacé de de faire eclater si il continue a critiquer le pouvoir.

Heureusement on est pas en Russie qu'ils disaient

... Voir le pseudo

11/02/2019

Pour ça, y'a pas grand chose qui change. Ca peut aussi servir de piqure de rappel à ceux qui oublient que ce qu'ils postent est publique.

Mais cette loi... https://image.noelshack.com/fichiers/2016/47/1480081441-ris13.png
Partant peut-être d'un bon sentiment pour prévenir des violences mais dans les faits, c'est vraiment de la merde.

... Voir le pseudo

11/02/2019

Moi
Les mots ont un sens
Dérive autoritaire oui (et cette dérive a été voulue par les Français lors des élections)
Dérive totalitaire lol
Et puis Mariani quoi, un type qui adore les régimes autoritaires habituellement mais qui condamne dans le cas présent...

... Voir le pseudo

11/02/2019

Régime totalitaire : régime à parti unique, n'admettant aucune opposition organisée.

... Voir le pseudo

11/02/2019

La France est dans une dérive autoritaire et les prochains président vont probablement continuer dans cet direction/ne pas faire marche arrière a ce niveau. C'est pas nécessairement un mal, ca pourrait déboucher sur un pays plus autoritaire qu'auparavant certe mais plus indépendant aussi, un peu comme la Russie.

... Voir le pseudo

11/02/2019

Si il y a totalitarisme, c'est pas du fait de Macron mais plus de l'idéologie dominante en Occident à laquelle chaque individu est prié de se soumettre sous peine de pressions, de diabolisation, de mise au ban de la société dans les cas les plus extrêmes.

Bien sûr, c'est plus facile pour le paysan de la Creuse de se montrer "politiquement incorrect", "complotiste", "xénophobe", "raciste", "suprémaciste", "intolérant", "homophobe"... que pour le mec qui a un peu pignon sur rue.

C'est pas au niveau de ce qu'on a pu connaître au XXe siècle, mais justement, nous sommes en 2019 en Occident, normalement le seuil de tolérance devrait être beaucoup plus bas vis à vis de ces choses la. Un peu comme le seuil de tolérance vis à vis du racisme est beaucoup plus bas aussi et ce qui paraît grave en 2019 serait anodin en 1919 selon la sensibilité de l'époque. :(

Perso je trouve qu' actuellement la situation est grave en Occident, niveau liberté d'expression, liberté de penser, pluralité des opinions... quand on voit par exemple que des universitaires sont victimes de chasse aux sorcières et expulsés de leurs laboratoires, déprogrammés, victimes de terrorisme intellectuel, quand on voit que des rues sont débaptisées en masse, des statues déboulonnés, des œuvres boycottées juste parce que l'auteur fut un mâle blanc (on est parfois pas loin de l'autodafé), l'histoire de masse régulièrement réécrite, parfois on est pas loin des méthodes staliniennes, on est vient pratiquement à effacer des personnages des photos (d'ailleurs chez FranceInfo on efface des slogans des banderoles de manifs oklm) etc... tous les jours il y a des affaires de ce genre, le phénomène est massif.

... Voir le pseudo

11/02/2019

La France pre-2008, c'etait encore le bon temps en comparaison a aujourd'hui oui.

... Voir le pseudo

11/02/2019

"Partant peut-être d'un bon sentiment"

Grayena qui croit que les législateurs et l'exécutif ont de bons sentiments en 2019

... Voir le pseudo

11/02/2019

Il y croit meme pas lui même hein :hap:

... Voir le pseudo

11/02/2019

Bien sur que non, surtout pas venant de l'exécutif.
Quand je dis ça, c'est surtout concernant l'idée directe derrière...

... Voir le pseudo

11/02/2019

L'idée provenant de l'intelligentsia, elle est forcément emprunte de mauvais sentiments :hap:

... Voir le pseudo

11/02/2019

Mariani admirateur de Poutine et du coup de force en Crimée.

... Voir le pseudo

11/02/2019

Dérive totalitaire = en pente vers le totalitarisme, ce qui sous entend qu'on y est pas actuellement.

Même si l'expression est aussi choquante, le sens n'est pas le même, il n'accuse pas En Marche d'être totalitaire

... Voir le pseudo

11/02/2019

Une des caractéristiques des régimes totalitaires est également la concentration des pouvoirs.

Hors le président Français est le chef de l'exécutif, au niveau judiciaire il peut (et on le voit avec l'affaire Mediapart) nommer directement des procureurs de sorte à poursuivre qui il veut, et il a également la main mise sur le législatif depuis l'abandon du septennat (avant ca il y avait toujours le 49-3, mais c'était pas très subtile...).

Enfin, en cadeau bonus, les subventions quasi-systématique de la presse permet de la tenir en laisse car celui qui sera privé de subvention sera terriblement désavantagé.

... Voir le pseudo

11/02/2019

On peut être pro-autoritaire mais avoir des limites et ne pas sombrer dans le pro-totalitarisme quand même. Entre soutenir Orban, Salvini, Macron ou Poutine et soutenir Hitler, Staline et Pol Pot, il y a un fossé.

Répondre