En Amérique du Sud, une crise migratoire sans précédent
actu

... Voir le pseudo

29/01/2019

Depuis 2015, plus de 2 millions et demi de Vénézuéliens ont quitté leur pays pour refaire leur vie au Pérou, en Équateur, mais surtout, pour la moitié d'entre eux, en Colombie, le pays voisin. C'est un fardeau énorme que le pays gère tant bien que mal, sans trop d'incidents violents jusqu'ici. Et même si les récents événements pourraient changer la situation politique au Venezuela, le flot de réfugiés ne diminue pas, et il constitue une crise migratoire sans précédent dans les Amériques.

C'est le 5 juin que la Casa de Paso de la Divine providence a ouvert, à 1 km du pont Simon Bolivar, le plus important point de passage du pays, pour donner à manger aux migrants venus du Venezuela qui n'avaient pas d'argent ou qui avaient de l'argent totalement dévalué d'un pays où l'hyperinflation a atteint 1 million % en 2018.

Le Padre David Cañas a commencé dans la rue avec un chaudron de nourriture. Depuis, des ONG catholiques et internationales laïques l'ont aidé à aménager une auberge qui utilise les services de 900 volontaires ou membres du personnel d'ONG pour servir 4000 repas du midi tous les jours, sauf le dimanche.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1149569/amerique-sud-venezuela-crise-migratoire-jean-michel-leprince-colombie

... Voir le pseudo

29/01/2019

Comme partout dans le monde hélas. :(

... Voir le pseudo

29/01/2019

L'avantage non négligeable, c'est qu'il n'y a pas la barrière de la langue pour ses immigrés

... Voir le pseudo

29/01/2019

Ils sont chrétiens et parlent espagnol, il n'y a aucun soucis à leur intégration dans leurs nouveaux pays. Cette "crise migratoire" n'en est finalement pas vraiment une, car certains pays d'Amérique du sud sont très grands et encore relativement peu peuplés pour certains comparés aux géants du nord.

Bref, rien à voir avec ce que connaît l'Europe.

... Voir le pseudo

29/01/2019

Il y a déjà eu des incidents, de relents xénophobes et la dénonciation de la supposée criminalité intrinsèque de ceux qui migrent. Manque de peau, c'est comme en Europe, des gens qui fuient avant tous faute d'opportunités économiques, et on constate les mêmes rejets et les mêmes accusations de déviance, peut être simplement dans des proportions moindre qu'en Europe, mais tous de même.

... Voir le pseudo

29/01/2019

Rassure-moi, tu troll ?

... Voir le pseudo

29/01/2019

Je sais que tu es un raciste et que tu trolles mais ils sont parqués dans des camps, il y a eu des émeutes racistes au Pérou, Chili et au Brésil contre les exilés vénézuéliens.

Je préfère recadrer ici pour que les plus jeunes ne croient pas aux conneries que tu débites.

... Voir le pseudo

29/01/2019

Je connais des péruviens qui me disent que là-bas les gens sont très hostiles à l'arrivée des vénézueliens, accusés de leur voler leur travail entre autre, et comme dit mon VDD plus haut, il y a eu des incidents assez sérieux, comme ce camps de vénézuéliens attaqués à la machette par des brésiliens :

Et ces gens qui sont venus marcher sur les Vénézuéliens avec des bouts de bois, des machettes, des haches, des pierres et de l'essence, ils étaient tellement nombreux, plus de 800 personnes. On ne s'attendait pas à ça.
http://www.rfi.fr/ameriques/20180827-migrants-venezueliens-bresil-ville-pacaraima-toujours-sous-tension

Le chef de l'Etat brésilien n'a pas précisé combien d'hommes étaient concernés par ce décret pris une dizaine de jours après une explosion de colère contre les migrants dans la localité frontalière de Pacaraima, où une foule d'habitants a chassé des centaines de Vénézuéliens et brûlé leurs biens.

https://www.lemonde.fr/ameriques/article/2018/08/29/le-bresil-mobilise-son-armee-a-la-frontiere-du-venezuela_5347253_3222.html

... Voir le pseudo

29/01/2019

Bon sang ! un parfait ignorant !

... Voir le pseudo

29/01/2019

Laisse tomber il ne te répondra pas, ce type est juste bon à déverser son fiel jour et nuit ici sans jamais assumer ses dires et à toujours s'exprimer par sous-entendu. Un lâche derrière son écran qui n'arrive même pas à assumer en plus. :oui:

... Voir le pseudo

29/01/2019

Tu vas avoir au moins une demi dizaine de forumeur qui vont te reprocher la même chose via tes secondaire si tu veux mon avis :hap:

... Voir le pseudo

29/01/2019

Sauf que moi j'exprime mes idées et je dis clairement ce que je pense, et rien n'est répréhensible par la loi. Voila toute la différence. :)

Quant à la demi-dizaine de forumeurs, j'en ai rien à branler, ça fait des années que je colle des PLS aux petits bras qui ont besoin de se mettre à 10 sur moi pour se donner un semblant de supériorité.

Bon sur ce, merci d'avoir démonté PaoloFacho, on se souvient quand Popeye avait mis une PLS magistrale à ce petit mythomane qui s'inventait une vie, entre sa meuf tantôt canadienne, tantôt juriste, tantôt belge, tantôt prof de droit.

... Voir le pseudo

29/01/2019

Ils sont chrétiens et parlent espagnols alors oui c'est moi gênant c'est un fait.

Dis moi tu as combien de secondaires comme ça ? Ou alors t'es juste schizophrène ?

... Voir le pseudo

29/01/2019

En quoi le fait qu'ils soient chrétiens et parlent espagnol empêche les attaques xénophobes et la discrimination à leur encontre ?

... Voir le pseudo

29/01/2019

Ça n'empêche pas

Mais ça reste moins un gênant que tout les musulmans et africains qui débarquent chez nous et qui de surcoit font plein de gosses

... Voir le pseudo

29/01/2019

:d) Croire que tous les pays d'Amérique latine sont des copies les uns des autres...
Bah oui, sont tous métis et parlent espingouin :hap:

Niveau de vie, ethnicité...toussa toussa.

... Voir le pseudo

29/01/2019

Certes mais y a pas un fossé culturel (et économique accessoirement) aussi grand qu'entre nous et l'Afrique

... Voir le pseudo

29/01/2019

Hmmmm

La geo c'est pas votre fort :noel:

La langue la plus parler en Amérique du sud est le portugais ensuite vient l'espagnole

Je suis a peu pres certains que beaucoup de gens qui voyage a rio et qui pensent parler espagnole la-bas se font prendre une fois sur place.

... Voir le pseudo

29/01/2019

C'est incroyable comment la quasi-totalité des pro-immigrations ont le don de répond à côté sur certains "sujets sensibles". On va prendre le premier puisque le reste y ressemble et fait la même réponse :

Y'a rien à voir avec l'Europe comme je l'ai dit dans mon précédent message, y'a aucun bouleversement civilisationnel, religieux, culturel et j'en passe. Ces Vénézueliens donneront des prénoms hispaniques à leurs enfants en Equateur, en Colombie ou au Pérou. Ils sont de culture chrétienne et n'auront pas de demandes spécifiques, ce qui est déjà un énorme différentiel par rapport à l'Europe.
Ils se fonderont dans la masse et n'iront pas cramer le drapeau sur la mairie ou demanderont aux jeunes femmes de ne pas porter de juppe car c'est pas toléré par leur religion.

L'immigration italienne est bien "pire" pour l'Amérique du sud que l'immigration venezuelienne car aucun pays ne parle italien. Et pourtant, les italiens s'intègrent à merveille que ce soit au Brésil ou en Argentine, dès la première génération ils deviennent des locaux lambdas.

... Voir le pseudo

29/01/2019

La réalité c'est qu'il s'agit d'immigration entre Sud Américain, donc ça ne posera aucun problème d'intégration à long terme, car quand les populations sont d'ethnies et de cultures proches, ça se passe toujours bien. :oui:

Répondre

loading...