Charles X, Napoléon III, Boulanger, Darlan, Soral...
  • ... Voir le pseudo

    16/09/2019

    Tous ces hommes qui avaient le caractère et le positionnement requis pour corriger les excès modernistes de l'esprit révolutionnaire, mais dont la faiblesse et la maladresse nous ont coûté... la France :snif:

    Il eût suffi que Charles X envoyât la troupe ceindre les représentants pour les empêcher d'exciter le peuple parisien, tout comme Napoléon III le fit lors de son Coup d'Etat de 1851.

    Il eût suffi que Napoléon III.. ne fut ni anglomane ni si piètre stratège.

    Que Boulanger ne restât pas s'enivrer au Café de la Madeleine lorsque 50 000 de ses partisans massés là le supplièrent de marcher sur l'Elysée.

    Que Darlan renforçât sa sécurité personnelle et anticipât la probabilité de son assassinat.

    Il n'est pire auxiliaire de la force des mauvais que la faiblesse des bons. :snif:

  • ... Voir le pseudo

    16/09/2019

    Ô France, lequel de tes fils aura donc le courage de renier son père pour honorer son grand-père?

  • ... Voir le pseudo

    16/09/2019

    Qu'en pense l'Elite de la Nation présente? :(

  • ... Voir le pseudo

    16/09/2019

    Supprime

  • ... Voir le pseudo

    16/09/2019

    J'ai ri à Soral, je sais pas pourquoi. :hap:

  • ... Voir le pseudo

    16/09/2019

    Au nom de quoi? Sale lâche. Incapable de formuler autre chose que son dédain et son ignorance.

  • ... Voir le pseudo

    16/09/2019

    Disons que c'était le "clickbait" requis pour attiser la curiosité et susciter ce débat autrement plus sérieux :hap:

  • ... Voir le pseudo

    16/09/2019

    Charles X et Napoléon III ils sont pas très glorieux quand même...

  • ... Voir le pseudo

    16/09/2019

    Ramadan

  • ... Voir le pseudo

    16/09/2019

    C'étaient deux hommes bons et bien intentionnés, qui voulaient redonner grandeur et honneur à une France humiliée, rapetissée par les appétits des jacobins.

    Par ailleurs, il ne fait aucun doute pour moi que Napoléon IV (qui n'aurait pas tardé à succéder à son père étant donné la maladie de ce dernier) aurait été un excellent monarque, au vu de l'immense talent qu'il a démontré précocement, par ses écrits et par ses actes, avant de décéder aussi tragiquement à l'âge de 23 ans. :snif:

  • ... Voir le pseudo

    16/09/2019

    http://www.noelshack.com/2019-38-1-1568617727-img-20190916-090744.jpg
    Il avait le même prénom que ces frères quand même

  • ... Voir le pseudo

    16/09/2019

    ça fait plaisir de voir autant de subjonctifs imparfaits en tout cas

  • ... Voir le pseudo

    16/09/2019

    Bonnet de Soral à plus de chance d'être dictateur de la France que Marine Présidente de la République de toute façon :hap:

  • ... Voir le pseudo

    16/09/2019

    Avec un oncle au nom si évocateur et prestigieux (bien qu'il fut sans doute le plus grand désastre politique de l'Histoire de France), il était compréhensible qu'une telle récupération se produise. :hap:

  • ... Voir le pseudo

    16/09/2019

    http://www.noelshack.com/2019-38-1-1568617872-img-20190916-091054.jpg

    C'est l'ennemi des Rothschild

  • ... Voir le pseudo

    16/09/2019

    :d) Voir comment, en 1882, de sordides réseaux dont on taira la nature ont dépecé le beau projet de cette grande banque catholique qu'allait devenir l'Union Générale. :snif:

  • ... Voir le pseudo

    16/09/2019

    Je ne vous cacherai pas ma surprise quant à la relative indifférence de l'Elite à cette question fondamentale :(

  • ... Voir le pseudo

    16/09/2019

    Plus de chance, difficile à dire, en tous cas il ne fait nul doute que ce serait davantage souhaitable :hap:

  • ... Voir le pseudo

    16/09/2019

    Ca fait surtout déplaisir d'en voir si rarement :hap:

    Napoléon Ier, pour lequel j'ai par ailleurs peu d'estime, eût néanmoins cette superbe formule : La France, c'est le français quand il est bien écrit.

  • ... Voir le pseudo

    16/09/2019

    Si même l'Elite n'a cure de notre Histoire, qu'est donc devenu ce pays? Peut-il encore regarder droit dans les yeux celui qu'on appelait jadis "France", et lui dire : ''je suis ton fils et je porte ton nom"?

Répondre