Le génocide des enfants français, on en parle?
410

... Voir le pseudo

23/06/2019

211 000 morts chaque année, simplement car la mère ne les désire pas. Pour les tuer, soit on les gaze ou on les déchiquètes. Le coeur de l'enfant bat à partir de 4 semaines, l'embryon est un organisme à part entière qui est déjà unique ; à partir de 7 semaines de grossesse, les bras et les jambes sont déjà formés, les orteils et les doigts sont bien définis, la tête s'arrondit progressivement et le cou se redresse ; à10 semaines, les principaux organes et tissus sont formés. Les arguments permettant de tuer des embryons sont adaptables à des bébés, qui sont eux aussi en formation (comme nous tous d'ailleurs) et dépendants de la personne qui les nourrit.

Ce massacre est entièrement financé par les contribuables en plus : 120€x2110 000=25 320 000€ d'argent public chaque année, argent qu'on pourrait investir dans l'éducation et les orphelinats pour le développement de ces enfants non-désirés et donc réduire l'immigration et sauver notre système de retraite ; en plus il y a une forte demande d'adoption en France.

Loi sioniste je le rappelle, comme pour la pilule et le divorce ; 44x 20 000 (en comptant l'inflation dû à l'euro)=880 000 millions pour massacrer nos propres enfants (10 millions depuis 1975 :).
cas de viols= moins d'1,5% ce qui ne justifie tout de même pas de tuer un innocent pour les torts du père.

Votre excuse pour travailler, donc cotiser et participer à ce massacre plutôt que de partir à Malte ou en Alabama, où vous vivrez de toute façon mieux et plus éthiquement?

... Voir le pseudo

23/06/2019

Hop hop hop on va cotiser pour massacrer des innocents :).

... Voir le pseudo

23/06/2019

C'est clairement le pire génocide de tous les temps mais vu qu'on vit dans une époque d'inconscients égoistes, ce n'est pas étonnant.

... Voir le pseudo

23/06/2019

Oui mais c'est " mon corps, mon droit :) "

... Voir le pseudo

23/06/2019

Encore l'idée d'une J...eune femme :)

... Voir le pseudo

23/06/2019

Si tu regardes le profil type des femmes qui ont recours à l'avortement tu te rendras vite compte qu'on ne perd rien au change.

... Voir le pseudo

23/06/2019

Qui va feed ?

... Voir le pseudo

23/06/2019

Évidemment que c'est mieux, surtout qu'il y a les aides sociales ici où qu'au pire il y a l'orphelinat. En plus, ces jeunes ont une famille qui peut les aider.
Ma grand mère a réussit à très bien élever trois enfants seuls en travaillant dans les champs suite à la mort de mon grand père qui était ouvrier, je ne vois pas pourquoi un couple aujourd'hui n'y arriverait pas.

... Voir le pseudo

23/06/2019

" disposer de son propre corps "

ça m'a toujours fait marrer cette énorme connerie :rire:

- déjà le feotus ne fait pas parti intégrante du corps de la femme, il a son propre ADN et sa propre existence, il est seulement relier à la femme temporairement dans le but de s'alimenter et de grandir, au même titre qu'un enfant à besoin de tété sa mère dans le but de grandir, c'est exactement la même chose, pourtant pour feminasie ça ne pause aucun problème alors que la condition du bébé est sensiblement la même que celle du foetus, c'est à dire inconscient, même pas entièrement formé et totalement dépendant de la mère.

- une femme ne dispose pas de son propre corps pour en faire ce qu'elle veut, ça c'est une connerie inventé de toute pièce par les féminasie, vous n'avez par exemple pas le droit de vous couper un bras, de vous retirer un rein pour le vendre ou même tout simplement de vous suicider. D'ailleurs en france le vente de son corps, donc la prostitution, est même illégale, donc même vendre l'accès à son vagin est illégale.
surtout que ce point se fait totalement annihilé par le premier point, le foetus ne fait pas parti du corps de la femme.

- et pour finir ça suppose que l'enfant n'appartient qu'a la mère, et que seulement elle a le droit de vie et de mort sur sa propre progéniture, ce qui est actuellement le cas en France par exemple. ce qui dénonce la vaginocratie morbide actuellement en place.
Alors qu'un enfant c'est la constitution d'un être par deux êtres, l'assemblage génétique entre l'homme et le femme, les deux devraient avoir au moins leur mots à dire, ce qui n'est pas le cas en france, ou l'homme est totalement muselé et n'a aucune droit, avis, ni parole sur sa propre progéniture, sauf quand il s'agit de payer la pension alimentaire...

Répondre

loading...