Liberté d'expression: s'attaquer à la loi de 1881
410

... Voir le pseudo

18/06/2019

La ministre de la justice veut lancer une réflexion sur la sortie de la loi sur la liberté de la presse des infractions liées aux « propos haineux » sur internet, qui pourraient ainsi par exemple être jugées en comparution immédiate. Au risque de créer « une nouvelle bureaucratie de la censure », voire de « privatiser » le contrôle de la liberté d'expression, estiment ses détracteurs.

https://www.mediapart.fr/journal/france/180619/liberte-d-expression-nicole-belloubet-veut-s-attaquer-la-loi-de-1881?fbclid=IwAR1GUq-b2smIWUh8SXI7cTbd02p6pTBDyzymmrzFPXw72eSaJRl265YTaSI

tous les jours qui passe on peut parler de soft dictature

ça ira jusqu'où ?

... Voir le pseudo

18/06/2019

Les gens me pensaient parano quand je leurs disaient que la Constitution ne protégerait jamais la liberté d'expression définitivement en France, vu qu'elle implique que ce soit "dans le cadre de la loi", alors que les vrais lois constitutionnelles sur la liberté d'expression (style 1er Amendement) interdisent justement de passer des lois pour les limiter, en-dehors de la sécurité nationale.

Et puis notre équivalent de Court Suprême ici ne va pas nous protéger de manière décente. Oui c'est totalement possible d'abolir la liberté d'expression en France et ce n'est pas illégal :ok:

... Voir le pseudo

18/06/2019

c'est anticonstitutionnelle, non ?

les Sages ne laisseront pas faire

... Voir le pseudo

18/06/2019

Jusqu'aux Etats Unis d'Europe

... Voir le pseudo

18/06/2019

en tout cas

ça n'a pas l'air d'émouvoir grand monde ici

... Voir le pseudo

18/06/2019

exportation du délire 410 IRL, on est habitué

... Voir le pseudo

18/06/2019

Moi je suis d'accord, j'ai voté Emmanuel Macron et j'ai fais mon devoir citoyen en fessant barrage à la haine

... Voir le pseudo

18/06/2019

Déjà si c'est anticonstitutionnel, faut une cour capable de le juger correctement :hap: Le Conseil Constitutionnel n'est pas connu comme un cador de la justice (notre Cour Suprême Constitutionnelle).

Après, je doute que ce soit anticonstitutionnel si tu truffe l'expression de barrière légales, comme la Constitution le permet. Par exemple, la rétroactivité en France est normalement interdite, pourtant très employée car la Constitution prévois des "dérogations légales pour ce qui concerne la sécurité du territoire". Il a suffit de placer la pollution comme une menace écologique au territoire pour l'employer sur les voitures :hap:

Edit : oh, et, la ministre qui veut passer cette loi (Boullebet) avait un siège au Conseil Constitutionnel où elle est démissionnaire :rire:

Répondre

loading...