Je vous explique le BREXIT rapidement

... Voir le pseudo

13/03/2019

Salut les khey. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/02/1484173541-cc-risitas596.png

Je vois passer beaucoup de bêtises concernant le Brexit alors je vous fait ça court mais va falloir mettre un peu les mains dans le cambouis au début. http://image.noelshack.com/fichiers/2017/31/5/1501862610-jesus56bestreup.png

Pour bien comprendre ce qui se passe je vous fait un copié collé de l'article 50 du TFUE :

Article 50

Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l'Union.

L'État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil européen. À la lumière des orientations du Conseil européen, l'Union négocie et conclut avec cet État un accord fixant les modalités de son retrait, en tenant compte du cadre de ses relations futures avec l'Union
(...)
Les traités cessent d'être applicables à l'État concerné à partir de la date d'entrée en vigueur de l'accord de retrait ou, à défaut, deux ans après la notification visée au paragraphe 2, sauf si le Conseil européen, en accord avec l'État membre concerné, décide à l'unanimité de proroger ce délai.
(...)
Si l'État qui s'est retiré de l'Union demande à adhérer à nouveau, sa demande est soumise à la procédure visée à l'article 49.

__________________________________________________________________

L'histoire est simple.
Après le référendum, ils engagent la procédure du BREXIT.
Tout ce qui suis, ce sont les négociations d'un " accord fixant les modalités de son retrait, en tenant compte du cadre de ses relations futures avec l'Union".

C'est là que l'arnaque commence :rire:

En gros l'Allemagne joue un double jeu.
Premièrement, elle propose des accords que le RU ne peut pas accepter pour un tas de raison qu'on ne développera pas ici.
Secondement, en faisant plâner la menace d'un "no deal" elle envoie un signal fort a tous les Etats qui voudraient se désolidariser de l'UE des cartels économique et sociale :)

Je fais un apparté, mais coucou Salvini qui agite le chiffon des immigrés, et place dans le même temps a tous les postes stratégiques de l'Etat des europhobes (pas eurosceptiques, europhobes).

Revenons a notre problème, le no deal.

Il serait catastrophique pour eux, mais aussi pour nous les génies.

En l'absence de contribution du RU, la France qui participe a 18% au budget de l'UE passera a 22% :)
Bien vos hausses d'impôts? :)

C'est également la porte d'entrée des capitaux US, alors on peut juste pas s'en passer, le commerce continuera comme avant sachez le d'autant plus qu'ils ont pu résister aux marchés grâce a leur souveraineté monétaire.. Sinon ça devenais la Grèce en quelques mois il faut bien le comprendre.

Je veux maintenant attirer votre attention sur ce qui s'est passé aujourd'hui.

Le Parlement anglais a voté non pour le no deal,

Maintenant, soit on repousse (donc pas de Brexit en mars) soit... on "annule" le Brexit.
J'écarte la carte du no deal car elle ne sers qu'a faire peur, c'est un jeu a deux perdants personne n'en veux.
Ils peuvent aussi accepter le deal de l'UE mais autant ne pas sortir c'est absurde sur le papier.

Dans ces conditions, il faut bien comprendre 2 choses.
Soit Theresa May tords complètement la démocratie et fait voter les parlementaires, ou alors fait un referendum et compte sur la pression médiatique pour faire "bien voter" le peuple (peu probable).
Soit Theresa May pars sur cette option : "Si l'État qui s'est retiré de l'Union demande à adhérer à nouveau, sa demande est soumise à la procédure visée à l'article 49."
Ici il faut comprendre re-adhésion a l'UE en fait (tu sors et tu renégocie ton entrée). Evidemment ils seront perdants.
Il existe une dernière hypothèse c'est que l'Allemagne cède et propose un vrai deal mais c'est peu probable quand on connaît leurs opinions sur la démocratie.

Conclusion : Il est fort probable que la démocratie soit encore souillée par un procédé fumeux, conduisant le BREXIT a échouer.

Répondre