À Nice, le soir sur l'avenue Gambetta...

RLNDT

lundi à 01:02

Il se peut que votre regard croise celui d'une cinquantenaire, ni tout à fait assise, ni tout à fait affalée sur un banc situé non loin de la promenade des Anglais.

La robe rouge qu'elle porte chaque nuit, même quand la température devrait l'inciter à la pudeur, laisse découvrir un dos enduit d'une fine couche de sébum et couvert de boutons de taille irrégulière. Cet habit, dont la couleur retient forcément l'œil, épouse chaque pli graisseux, chaque bourrelet entassé.

Mais plus que cette robe qui ne laisse plus rien à l'imaginaire, c'est surtout son faciès qui surprend. Un visage singulier, orné d'une chevelure blonde décolorée, à peine retenue par un chignon poussiéreux. Chaque ride semble s'apesantir un peu plus vers celle du dessous et très vite, on croit apercevoir un bulldog perruqué.

Elle ne prend pas la peine de vous sourire. Ses yeux vous inspectent de haut en bas, de bas en haut. Avec nonchalance, elle lève un carton : “20 euros la totale”.

Putain, qui peut bien être tenté ?

RLNDT

lundi à 01:04

Elle-même n'y crois pas, elle fait aucun effort putain. :rire:

Summer2018

lundi à 01:05

Très bien écrit

Continue d'ecrire Ce que tu veux n'importe quel sujet je veux lire

RLNDT

lundi à 01:08

Merci.
https://image.noelshack.com/fichiers/2017/33/4/1502946771-petitbras-1.jpg

Propose un sujet, on verra bien ce qui vient. :(

JALVFSMCPP

lundi à 01:09

Le conflit Israélo-Palestinien

LaSerenite3

lundi à 01:10

J'ai cru t'aller parler de Bob le lécheur http://image.noelshack.com/fichiers/2018/42/3/1539762500-amoureuse.png

Mareth

lundi à 01:11

C'est une renoi ?

Orgafox-Israel

lundi à 01:12

Sa risque d'être assez court :hap:

RLNDT

lundi à 01:26

:(
C'est pas le travelo qui se fait régulièrement taper ?

J'ai déjà compté toutes les fissures du plafond. Parfois, je m'amuse à les retracer du bout des doigts, comme si elles étaient à portée de main. Mon index les prolonge, les redessine, les relie pour en faire tour à tour du lierre, des autoroutes croisés, des feux d'artifice.

Quand enfin, mon bras s'engourdi, ma main se dépose lentement sur mon visage. Je ferme les yeux et tout en effleurant chaque raideur, chaque creux, chaque irrégularité, je m'imagine être un paysagiste qui arpente un champ dévasté. Les cratères de mon épiderme, creusés au phosphore blanc, deviennent des fosses qui n'attendent que d'être refleuries.

RLNDT

lundi à 01:26

Non, une blanche. Une slave, je dirais.

BrainControl

lundi à 01:27

J'habite Nice mais je vois pas trop qui c'est :(

rayamaru4

lundi à 01:29

Je l'ai jamais vu perso :(

Elle existe vraiment ?

L'avenue gambetta c'est full renoi et plus bas c'est full fille de l'est :(

Jamais vu cette femme en rouge

EIfo

lundi à 01:29

OP tu peux écrire sur Jemis? Il est de Nice lui aussi

RLNDT

lundi à 01:31

Je l'ai pas vu depuis un bail mais je te jure qu'elle existe. De mémoire, elle est pas loin du Carrefour (l'ancien Intermarché).

RLNDT

lundi à 01:33

Il laissera derrière lui les vestiges d'un édifice excrémentiel.

Voilà, j'ai pas plus d'inspiration.

RLNDT

lundi à 01:37

Tu te fous de ma gueule, raclure. :(

RLNDT

lundi à 05:03

Wesh, le petit texte sur le conflit israélo-palestinien que j'avais écrit à été supprimé. :pf:

Melancolie

lundi à 05:04

Je peux être dans 5 minutes si t'es chaud d'un grec.

Répondre

loading...

À suivre